Transport ferroviaire régional de voyageurs : le rapport de la Cour des comptes incite à limiter les coûts et à anticiper rapidement l’ouverture à la concurrence

28/10/2019/

La Cour des comptes a remis son rapport sur « Les transports express régionaux à l’heure de l’ouverture à la concurrence » le 23 octobre dernier.

Ce rapport de plus d’une centaine de pages incite les régions d’une part, à limiter le coût des conventions TER, d’autre part, à anticiper suffisamment en avance l’ouverture à la concurrence.

Limiter le coût des conventions TER… Avec le constat d’un subventionnement public de 88% (en moyenne sur l’ensemble des conventions) sans augmentation de la qualité de service ou de la fréquentation, la Cour des comptes formule plusieurs recommandations comme par exemple rationnaliser le plan de transport (limiter les arrêts sans voyageurs ou peu espacés), revoir l’offre de service en période creuse pour optimiser les coûts voire fermer certains guichets de vente de titres de transport dès lors que la vente en ligne suffit.

Anticiper l’ouverture à la concurrence… à l’image de nos voisins européens, la Cour des comptes recommande de préparer l’ouverture à la concurrence cinq ans avant constatant notamment la difficulté à rassembler et disposer de données fiables (données d’exploitation, données relatives aux coûts, etc.).